GIE du Taravu: qualité et authenticité, produits corses en vente directe

huile d'olive corse

AOC / AOP "oliu di Corsica"

L'huile d'olive corse a son AOC

Menée par une partie des producteurs regroupés en syndicat, la mise en œuvre de l’A.O.C. / A.O.P. obtenue en 2005 pour l’appellation : "huile d’olive de Corse – Oliu di Corsica" fut un travail de longue haleine. Il a fallu définir les caractéristiques exactes de l’huile d’olive corse. Couleur, parfums, goûts... ont été répertoriés. La grande diversité des terroirs n’a pas rendu les choses faciles.
aoc1 Les critères retenus sont les suivants:
Couleur:
Jaune doré; jaune clair; reflets verts.
Nez: olives mûres; amande (fraîche ou sèche); noisette (fraîche ou sèche); noix (fraîche ou sèche); maquis; romarin; artichaut (cru ou cuit); miel; fumé; fleurs; paille.
Bouche:
Douce; très douce; léger poivré; léger piquant; léger amer.
Un comité de dégustation a suivi durant deux ans les enseignements d’un technicien spécialisé avant d’être mis en place. C’est ce comité qui procèdera chaque année à des séances de dégustation à l’aveugle.
Les huiles présentées recevront ou non l’agrément A.O.C selon qu’elles présentent ou non les critères requis donnant droit à l’appellation. Le travail du producteur est donc remis en question chaque année.
Les huiles présentées devront être obtenues à partir d’olives corses: Sabine (aliva bianca ou biancaghja), Ghjermana, Capannace, Raspulada, Zinzala, Aliva nera (Ghermana du sud), Curtinese. La Picholine importée par les rapatriés est encore tolérée mais devra peu à peu disparaître.
Les huiles ne pourront être obtenues que par « des procédés mécaniques sans échauffement de la pâte d’olive au-delà d’une température maximale de 27°. »
aoc2Mais ce sont en réalité les techniques de récolte qui font la différence, ainsi que la fraîcheur et la bonne qualité des olives apportées au moulin. Chute naturelle sur filets, gaulage (peu à peu remplacé par l’emploi de peignes moins traumatisants pour l’arbre), conditions de stockage.
Tout ceci a été minutieusement décrit dans un cahier des charges auquel il faudra désormais se plier.

 

Contre les ravages des incendies et du désert.
Une AOC, c’est un peu les lettres de noblesse d’un produit que l’on accorde à sa typicité. C’est l’histoire de producteurs conscients d’être les héritiers d’un savoir faire ancestral et qui décident de s’unir pour le faire reconnaître et le sauver. La valorisation d’un produit entraîne de fait la mise en valeur et la sauvegarde des espaces de productions fragiles et menacés. Aujourd’hui en Corse, l’on replante des dizaines d’hectares d’oliviers, les variétés corses sont remises à l’honneur, les vieux vergers sont rénovés, quelques jeunes agriculteurs peuvent s’installer. Et ceci constitue autant de gardes fous contre les ravages des incendies et du désert.

D'après le texte d'Alain Brunelli et Fabienne Maestracci, dans "U librone di a cucina", éditions ALBIANA.

>> Commander de l'huile d'olive au GIE du Taravu

Le blog du GIE du Taravu

Le blog du GIE du Taravu, produits corses en vente directe sur internet