GIE du Taravu: qualité et authenticité, produits corses en vente directe

Une tradition gênoise, le "confocu"

A Bastia, La veille de la fête de Noël, on célébrait le Cunfocu.

La cérémonie du "Cunfocu" s’est maintenue jusqu’au début du siècle "Le cunfocu" était une institution crée par la République de Gènes consistant en des largesses de confitures et d’autres douceurs que l’on distribuait aux citoyens de Bastia.

Le gouverneur offrait au palais une collation dite "publique", mais à laquelle n’étaient en fait invités que les corps constitués et les "principaux" de la ville. C’était le point culminant de la vie bastiaise et seule la maladie permettait de s’y soustraire. On y entendait d’abord la lecture des voeux présentés par les porte-paroles des invités, venait ensuite le Cunfocu à proprement parler: le gouverneur allumait un grand feu de bois sur lequel il jetait une carafe de vin et un plat de confiseries. On retournait alors dans la sala maggiore, où le gouverneur prononçait une courte allocution de remerciements et de voeux, à laquelle répondait le podestat. On passait les fruits et les douceurs, notamment les merzapani, faits d’amandes pilées, de sucre et de blancs d’oeufs.

Jugé trop dispendieux par la République, le Cunfocu fut provisoirement supprimé en 1514, mais, vite rétabli, il dura encore jusqu’à la fin de la présence génoise. En parfait connaisseur de la vie bastiaise, Sébastien de Caraffa, assure que cette coutume persistait dans de nombreuses familles en plein XIX° siècle.

[ >> Les recettes du mois de décembre ]

 

Félicienne Ricciardi-Bartoli

0
0
0
s2sdefault
powered by social2s

Le blog du GIE du Taravu

Le blog du GIE du Taravu, produits corses en vente directe sur internet

Lorsque vous naviguez sur notre site internet, des informations sont susceptibles d'être enregistrées sous réserve de vos choix. 

Acceptez-vous le dépôt et la lecture de cookies afin d'analyser votre navigation et nous permettre de mesurer l'audience de notre site internet ?