GIE du Taravu: qualité et authenticité, produits corses en vente directe

Cuissons festives

BeignetsFêtes et beignets

Les fritures étaient interdites en periode de deuil; la poêle enveloppée de papier était écartée, elle rejoignait la cave ou le grenier "I morti cu i morti, i vivi cu e fritelle" affirme le dicton.

Les beignets accompagnaient jadis toutes les fêtes familiales, annuelles, votives, ou liées aux grands travaux saisonniers "tumbera" "tundera" ....  et ils amélioraient aussi parfois un quotidien monotone et insuffisant.

Beignets préparés à la hâte, confectionnés sans levain, cuits en quelques minutes dans "a frissoghja" la poêle luisante l'huile ou de saindoux: fritelle castagnine, bugliticce, sans levain, ou simple morceau de pâte à pain frit et recouvert de sucre ou de miel.

On préparait pour les enfants des beignets à la "nepita" ou au "murzu" aux vertus vermifuges, ils en acceptaient ainsi l'amertume. Les beignets de courge étaient, autrefois, confectionnés pour la veille ou le jour de Noël dans la région de Sollacaro.

Humbles beignets du quotidien ou beignets festifs, ils étaient toujours porteurs de plaisir, ainsi l'expression "manghja fritelle" que l'on peut traduire par "boire du petit lait" signifie être aux anges ou connaître le parfait bonheur.

 

Félicienne Ricciardi-Bartoli

Le blog du GIE du Taravu

Le blog du GIE du Taravu, produits corses en vente directe sur internet