2017: Mauvaise année pour les châtaignes

La sécheresse extrême qui a sévi cette année à Corse est venue s’ajouter aux divers phénomènes qui affectent la châtaigneraie de Corse.

En effet, cette châtaigneraie est constituée de très anciens vergers attaqués depuis longtemps par des maladies qui les minent: encre et chancre, à qui l’on doit l’aspect semi desséché des arbres.

A cela s’est ajouté il y a quelques années un parasite, le cynips, qui attaque les fleurs. Malgré des traitements (bio) relativement efficaces, ce parasite vient affaiblir encore des arbres qui n’en ont pas vraiment besoin.

La région d’Evisa, où se trouve Marina Ceccaldi, relativement épargnée jusqu’à cette année, vient d’être atteinte à son tour, réduisant à peu de choses la récolte de châtaignes.

>>Voir à ce sujet l’article de Corse-Matin du 27 novembre 2017.

La conséquence immédiate est que les produits à base de châtaigne sont devenus extrêmement rares cette année, comme les marrons glacés , ou la farine qui est quasiment introuvable.

 

Share
Ce contenu a été publié dans châtaignes, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à 2017: Mauvaise année pour les châtaignes

  1. LEFRANC dit :

    Bonjour,
    A partir de quelle date peut-on commander des ballotins de marrons glacés?

    • albert dit :

      Bonjour,
      Les marrons glacés ne se conservent pas longtemps, leur période de production est donc très brève. De plus ils ne sont produits que lorsque les châtaignes sont disponibles. La production démarre donc à la fin de l’automne, au mois de novembre en principe, et s’arrête pour les fêtes de fin d’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *